Patti McKrague, de Waterloo, baigne dans la musique depuis toujours. Une spécialiste des relations publiques, mère de deux adolescents et elle-même interprète occasionnelle, McKrague a souvent rêvé d’assister aux Prix JUNO. Cette année, Patti a vu son vœu s’exaucer lorsqu’elle a participé et gagné le concours la Grande expérience TD aux Prix JUNO. Du vendredi 28 mars au dimanche 30 mars, accompagnée de son ami Paul Moser, elle a été plongée dans une panoplie de moments musicaux canadiens. McKrague a partagé certaines de ses expériences avec Musique TD. 


Thumb pattijunoPatti McKrague et Paul Moser


Musique TD : Pourquoi la musique est-elle si importante pour vous? 

Patti McKrague : En fait, je ne me souviens pas d’une époque où je n’étais pas attirée par la musique. Je me rappelle avoir assisté à des concerts à partir de mes 10 ou 11 ans, et j’ai toujours eu un lien très profond et une forte réaction à la musique de tous les genres. J’ai tendance à être le plus attirée vers n’importe quoi avec une guitare acoustique et beaucoup d’harmonies riches. 



Thumb patti junos package


Mon père était également un musicien; il joue carrément de tous les instruments qui vous viennent à l’esprit. J’ai aussi déjà chanté dans un groupe; nous nous produisions en spectacle les fins de semaine. Nous jouions beaucoup de folk acoustique, avec beaucoup d’harmonies. 


Qu’est-ce qui vous a incité à participer au concours la Grande expérience TD aux Prix JUNO?

 Je fais la plupart de mes opérations bancaires en ligne, et une offre de concours est apparue. Je tends à ne pas prêter attention à la majorité des fenêtres pop-up, mais celle-ci mentionnait les Prix JUNO. Alors je me suis dit que je devais évidemment participer. J’ai rempli le formulaire en quelques minutes, j’ai cliqué « Soumettre » et je n’y ai plus repensé jusqu’à ce qu’un après-midi je reçoive un appel au travail. Je n’y ai pas cru! Au travail, nous avons des bureaux à aire ouverte et les gens autour de moi devenaient de plus en plus inquiets que mes enfants aient fait un mauvais coup puisque je répétais : « Sérieusement? En êtes-vous sûr?» Lorsque la conservation s’est terminée, il y avait beaucoup de gens autour de mon bureau. 

Avez-vous assisté aux Prix JUNO auparavant? 

Jamais, mais j’avais regardé la diffusion et je pensais que ça serait un spectacle fantastique à voir en direct puisqu’il y a tellement de bonne musique à un seul endroit. Je n’ai jamais imaginé avoir la chance d’y aller. 

Dès l’instant où je suis arrivée, ça a été l’expérience la plus incroyable.
Nous avons atterri, et à peine une demi-heure après notre arrivée à l’hôtel, nous nous dirigions à la partie de hockey de la JUNO Cup pour voir les Rockers affronter les NHL Greats. 



Thumb patti junos with ron sexsmith in green loungePatti avec Ron Sexsmith

 

Quels ont été certains de vos autres moments favoris?

La visite « Dans les coulisses » s’est déroulée le samedi [29 mars] au matin, et quelle façon fantastique de voir ce qui se passerait le dimanche soir. C’était vraiment intéressant d’entendre John Brunton, le producteur délégué de la diffusion des Prix JUNO, dire que pour lui, le facteur déterminant dans la production de l’émission est de s’assurer que la musique résonne avec les fans. Selon lui, il ne s’agit pas que la musique parle aux musiciens. Voir comment cette vision se traduit concrètement lorsque vous allez à la diffusion des Prix JUNO ajoute une toute autre perspective. 


Ensuite, nous avons visité le foyer des artistes Musique TD. Les gens de la TD nous avaient dit : « Venez faire un tour; beaucoup de gens y passent. » Nous avons donc décidé d’y aller, et le moment n’aura pas pu être mieux choisi. Nous avons suspendu nos manteaux, contourné le coin et je me suis presque heurtée à Ron Sexsmith. J’étais stupéfaite et je me suis tournée vers mon ami Paul en m’exclamant : « Ron Sexsmith est ici! Ron Sexsmith est ici! » Je me suis ensuite calmée, lui ai serré la main et lui ai dit à quel point j’avais adoré l’entendre jouer le soir auparavant au West End Cultural Centre. Il est tellement humble et modeste, et très sympathique.

 Vers les seize heures le samedi, mon ami Paul m’a regardé et m’a dit : « Peux-tu croire que nous n’avons même pas été ici 24 heures? » 



Thumb patti junos paul by juno award bannerPaul Moser


Le grand événement se déroulait le dimanche. Comment a été votre expérience le jour de la diffusion des Prix JUNO? 


Nous sommes allés au tapis rouge du public en fin d’après-midi. D’un côté du tapis se trouve les médias, pour que les artistes passent et fassent leurs entrevues avec eux. Les fans sont de l’autre côté. Nous faisions partie de cette section du public, entourés par les cris des adolescents (rires).

 

Le grand événement se déroulait le dimanche. Comment a été votre expérience le jour de la diffusion des Prix JUNO?

 Nous sommes allés au tapis rouge du public en fin d’après-midi. D’un côté du tapis se trouve les médias, pour que les artistes passent et fassent leurs entrevues avec eux. Les fans sont de l’autre côté. Nous faisions partie de cette section du public, entourés par les cris des adolescents (rires).



Thumb untitled24

 

C’est une façon d’utiliser sa voix. Puisqu’on en parle, chantez-vous toujours? 


Nous ne faisons pas autant de spectacles que par le passé, mais j’hésite à lâcher prise. En fait, j’ai recommencé à prendre des cours de chant pour me replonger dans le côté technique de la chose. J’ai eu mes 50 ans en mars alors cette expérience aux Prix JUNO était une façon incroyable de souligner et célébrer ce moment avec quelque chose que j’ai aimé toute ma vie. À vrai dire, être là m’a fait sentir toute jeune.


Thumb patti junos at juno awards photo by paul