Nous vivons dans une ère où les médias sociaux et Internet jouent un rôle majeur pour aider les artistes à faire parler d’eux, mais les bonnes vieilles stations de radio demeurent des moyens indispensables. Et très intéressants. Demandez à Stacey Kay, une auteure-compositrice allumée et polyvalente qui a profité du soutien des radios en tant qu’artiste solo ou membre du groupe a cappella Eh440.

 

Stacey Kay grandit à Cambridge, en Ontario, et pendant son adolescence, elle chante dans des concours de musique, qu’elle gagne souvent. Elle a d’abord un penchant pour la musique country plutôt que pour l’exubérante musique pop, et elle apprend l’improvisation dans le cadre de concours devant un large public. Elle étudie en outre le chant, l’interprétation et la danse et elle est aussi à l’aise à faire de l’improvisation humoristique que de partager la scène avec de grosses pointures du domaine musical. 

 

Son humour, sa voix exceptionnelle et même ses aptitudes de percussionniste vocale sont mis en vedette dans un EP éponyme de sept chansons lancé sous l’étiquette Slaight Music. Stacey a coécrit toutes les chansons qu’elle décrit comme pop soul. Deux simples de cet album ont déjà été diffusés, Island Girl et Take a Ride, accompagnés de leur vidéo respective. Ils ont d’ailleurs créé tout un engouement pour cette femme à la voix joyeuse et aux rythmes de rap endiablés.

 

Musique TD a eu l’occasion de s’entretenir avec Stacey dans le cadre du très couru événement IT Lounge de NKPR. Elle nous communique ici son rire contagieux, son amour pour la musique pop et nous raconte comment on se sent lorsqu’on entend sa propre chanson à la radio.

 

Voyez pourquoi la radio fait de la magie pour Stacey Kay.