DJ Memetic parle d’Ottawa, de la culture et de la Zone hip-hop

29 Avril 2015


Les yeux et les oreilles des amateurs d’art seront comblés pendant 12 jours, ce printemps (du 29 avril au 10 mai), dans la région d’Ottawa, alors que le Centre national des Arts du Canada présentera Scène Ontario, festival multidisciplinaire comportant 90 événements. La TD a le grand plaisir d’être le partenaire communautaire du festival.

Le samedi 2 mai aura lieu un événement d’une journée, intitulé Zone hip-hop : rixes et rythmes. Organisée par le Manifesto Festival of Community and Culture de Toronto, la Zone hip-hop est une célébration de la culture hip-hop où se mêlent la danse, la musique, l’art du graffiti et les créations parlées. La journée sera animée par le célèbre DJ, producteur et urbaniste d’Ottawa Memetic. Musique TD a eu l’occasion de rencontrer l’homme qui est né sous le nom de Kwende Kefentse.

Memetic explore l’imbrication de la culture et de la géographie dans tous les aspects de sa vie. Après avoir grandi à Mississauga, il est déménagé à Ottawa pour étudier à l’Université Carlton, où il a animé une émission de radio à CKCU-FM. En tant que DJ de club, Memetic a été cofondateur des populaires événements mensuels intitulés Timekode, qui existent depuis 10 ans, et en tant qu’artiste, il lancera bientôt RIDEAU2RICHMOND, album instrumental de 28 titres qui traverse littéralement le circuit d’autobus no 2 d’OC Transpo.

Se dirigeant vers l’ouest depuis les édifices du Parlement en passant par différentes collectivités de la région d’Ottawa, le circuit no 2 conduit les amateurs de musique dans la plupart des magasins de disques d’occasion de la capitale. Memetic a fouillé les bacs de huit d’entre eux, a pris des échantillons des albums qu’il a trouvés, les a entrecoupés et il est parvenu à créer des rythmes et des sons originaux enregistrés pendant qu’il voyageait en autobus. Cela constitue une expérience d’écoute vraiment urbaine et unique en son genre.

Pendant la journée, Memetic travaille au développement culturel de la ville d’Ottawa. Il se concentre actuellement sur le développement du secteur de la musique dans la capitale nationale. Il a personnellement joué un rôle dans le développement de la culture hip-hop à Ottawa, car il a animé pendant longtemps House of Paint, très populaire festival hip-hop annuel de la ville, qui a lieu sous un pont.

Cet artiste polyvalent met toutes les expériences qu’il a accumulées au service de la Zone hip-hop.

« Pendant des journées comme celle-là, ce que je préfère, c’est de regarder tout se passer en même temps, dit Memetic avec enthousiasme. Quand je vois les b-boys et les b-girls en compétition, les graffitis qui apparaissent, les DJ qui s’occupent de la musique et plus encore, c’est toute une scène. J’adore cette cacophonie. »

Prenant place au nouvel entrepôt destiné à accueillir des événements à Ottawa, Maker Space North, la Zone hip-hop présentera les toiles sur boîte de carton de 15 pieds de hauteur du Graffiti Boxmen Project de Toronto, une zone interactive de platinistes, dont le DJ primé DJ Grouch, ainsi qu’une compétition où s’affronteront 20 des meilleurs danseurs de l’Ontario, notamment en breakdance et en style libre, au son de la musique de DJ JervyJerv.


Thumb graffiti boxman project photo flips bsc

Graffiti Boxman Project / Flips BC


« Je suis un amateur de DJ Grouch depuis longtemps, alors je vais sûrement y passer un moment, confie Memetic. Quant à JervyJerv, c’est un jeune d’Ottawa en pleine montée. Il a eu beaucoup de succès dans toutes les compétitions de danse, et il est en train de se faire un nom. »  

Par ailleurs, la troupe de danse urbaine de Toronto Gadfly donnera un spectacle et tiendra des ateliers, tout comme le célèbre danseur et chorégraphe d’Ottawa Crazy Smooth.


Thumb crazy smoothCrazy Smooth

« Crazy Smooth est tellement bon qu’il ne fait plus de compétitions; il n’y en a pas d’autres comme lui, précise Memetic. Il se contente de juger les numéros, maintenant, et il a sa propre troupe de danse, Bboyizm. Ces danseurs portent vraiment leur art à un niveau supérieur. Il a aussi travaillé avec beaucoup de jeunes dans les coins les plus reculés du nord du Canada; il fait du travail social grâce au hip-hop. »

Au micro, on trouvera l’artiste des créations parlées de Toronto Mustafa The Poet, connu pour ses paroles inspirantes et très personnelles.


Thumb mustafaMustafa 

« Mustafa est hallucinant, observe Memetic. Je l’ai vu plusieurs fois à Ottawa. En fait, Ottawa a une solide scène poétique, et la communauté des créations parlées a toujours été directement liée à celle du hip-hop. Beaucoup de poètes font du rap, et il y a des spectacles de rap poétique. C’est vraiment particulier à Ottawa ce genre d’intégration. À Toronto, ces scènes sont séparées. »

« J’ai aussi hâte de voir Shad : son nouvel EP est génial. Il donnera un spectacle plus tard, ce soir-là, au Bronson Centre, au bout de la rue. En fait, c’est sur le circuit d’autobus no 2. »

De toute évidence, Memetic adore sa ville d’adoption.

« Ottawa en est vraiment à une partie intéressante de sa courbe de croissance. Non seulement elle augmente en termes de population, mais elle s’étend aussi sur le plan des infrastructures qui soutiennent cette croissance. Vraiment, Ottawa est en devenir. Il y a là une occasion d’y prendre part, et si vous êtes au bon endroit au bon moment, vous pourrez avoir une influence sur ce qu’elle deviendra. »